Santé et sécurité

SANTÉ ET SÉCURITÉ

 

1.1. Cigarettes, cigarettes électroniques et autres produits du tabac

Conformément à la Loi 112 sur le tabac, www.msss.gouv.qc.ca/loi-tabac, il est interdit, en tout temps, de :

  • fumer sur les terrains, dans les locaux et les bâtiments de l’école, au bloc sportif et dans tout lieu où se donne un cours;
  • fumer à l’extérieur, l’interdiction s’appliquant jusqu’à la limite du terrain sur lequel l’école est située;
  • fournir du tabac à un mineur sur les terrains et dans les locaux de l’école, qu’une contrepartie soit exigée ou non.

1.2. Alcool et psychotropes

Une intervenante en toxicomanie est présente à l’école. Les rencontres avec l’intervenant en toxicomanie sont confidentielles pour les élèves de 14 ans et plus.

  

PROCÉDURE EN PRÉVENTION DES TOXICOMANIES

Règlement : Sur le territoire de l’école, il est interdit de transporter, de consommer, de distribuer ou de vendre des boissons alcoolisées, des drogues ou tous les accessoires pouvant servir à la consommation de substances psychotropes. Il est également interdit de se présenter sur le territoire de l’école sous l’effet de drogues ou de boissons alcoolisées. 

Aspects de la problématique : Le soupçon de consommation, l’état de consommation, la possession (de substances psychotropes ou d’objets servant à la consommation) et la vente de stupéfiants.

Objectifs :

  • Sensibiliser les élèves aux dangers de l’usage des psychotropes;
  • Prévenir, contrer et sanctionner l’usage et la vente de psychotropes à l’école;
  • Devenir des intervenants actifs dans la prévention, à la fois en classe, dans les aires de circulation et sur tout le territoire scolaire (intérieur et extérieur);
  • Responsabiliser l’élève face à ses choix et aux conséquences liées à sa consommation (physiques, morales, sociales).

Le protocole repose sur le principe de la « réduction des méfaits ». Cette approche suppose qu’une consommation de substances psychoactives contrôlée et responsable entraîne moins de conséquences négatives (méfaits). En contexte scolaire, la consommation de psychotropes affecte les schèmes cognitifs de l’élève et peut constituer un obstacle à l’apprentissage, conséquence qui sera traitée comme un méfait important des choix de l’élève. Ainsi, il s’agira de trouver des moyens de responsabiliser et de conscientiser davantage les élèves face à leur choix de consommation. Dans ce protocole est considéré comme drogue tout produit qui modifie le fonctionnement électrique et chimique du cerveau, qu’il soit légal ou illégal, sauf dans le cas où l’élève a une prescription à son nom. L’alcool est donc inclus dans cette terminologie.

 

1.3. Possession d’armes

Les couteaux, armes blanches ou autres objets jugés offensifs sont strictement interdits sur le terrain d’un établissement scolaire, dans tout véhicule de transport public (autobus) et dans tout véhicule de transport scolaire, en vertu de la loi visant à favoriser la protection des personnes à l’égard d’une activité impliquant des armes à feu (Loi Anastasia).  En cas de possession d’un tel objet, une sanction majeure sera donnée et une plainte à l’autorité policière sera faite.

1.4. Matières explosives et produits dangereux

Il est interdit de transporter, de manipuler ou d’utiliser toutes matières explosives, pièces pyrotechniques, pétards, poivre de Cayenne ou toutes autres matières jugées dangereuses par les intervenants de l’école.

1.5. Alarme et évacuation                                                                                                            L’école Antoine-Brossard possède un plan des mesures d’urgence qui inclut toutes les situaitons pouvant  survenir sans un lieu public. Ce plan est disponible à l’administration de l’école. Les mesures essentielles sont présentées aux élèves en début d’année scolaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.